PSD2 : tout ce que vous devez savoir

Demandez une démo

Les initiales PSD2 sont celles de la Directive européenne sur les paiements électroniques mise en œuvre depuis septembre 2019. Il s’agit d’une série de normes dont l’objectif principal est de renforcer la sécurité des paiements et la protection du consommateur. Cette directive a également pour but d’améliorer la compétitivité du secteur numérique en harmonisant les systèmes de paiement afin de mettre au même niveau petites et grandes entreprises. Bien qu’elle s’applique surtout aux plateformes de paiement pour des tiers et aux banques, les commerces électroniques, qui bénéficient des transactions, doivent être au courant des exigences de cette directive afin de s’y adapter. Nous vous expliquons à la suite tout ce que vous devez savoir sur la Directive PSD2.

Une des modifications les plus importantes que la PSD2 a apportée est la possibilité d’effectuer les paiements sur le site internet de l’e-commerce, de telle sorte que les plateformes de paiement s’intègrent aux boutiques en ligne avec un maximum de sécurité. Ainsi, le nombre de participants à la transaction électronique est réduit, améliorant l’expérience de l’acheteur et sa confiance dans la marque.

D’autre part, il vous faut prendre en compte :


L’authentification à deux facteurs pour acheter chez un e-commerce 

Par le biais de cette directive, l’Europe oblige les magasins en ligne à vérifier l’identité de tous leurs clients en employant au moins deux méthodes des trois existantes. Nous avons l’authentification à deux facteurs dont l’objectif est de renforcer la sécurité des consommateurs et d’éviter les fraudes. Pour cela, les trois méthodes possibles de validation sont : 

  • Identification par le biais d’une chose que vous possédez : le téléphone mobile ou la carte d’identité. 
  • Identification par le biais d’une chose que vous savez : votre identifiant ou mot de passe. 
  • Identification à l’aide de paramètres biométriques : le visage, l’œil ou votre empreinte digitale. 

Étant informé de cela, les nouveaux commerces électroniques ou ceux qui sont en cours d’adaptation doivent vérifier avec leur développeur web s’il est nécessaire de modifier leur processus d’achat ou si la passerelle de paiement est en conformité avec la PSD2.

PSD2

Open Banking : accès direct à l’information bancaire du client 

Autre nouveauté de cette législation européenne sur les paiements électroniques : l'Open Banking, à savoir la possibilité d'accéder aux informations bancaires des consommateurs pour accélérer les transactions. Toujours avec l'autorisation explicite des clients. L'optimisation des processus apporte des avantages tant au commerce électronique, qui réduit ses coûts, qu'au client qui gagne du temps et des clics.

Cet accès direct du commerçant aux données bancaires se fait par le biais d'API afin de préserver la sécurité de l'utilisateur. Les API permettent aux vendeurs de contacter directement les banques et réduisent ou éliminent le rôle important des prestataires de services de paiement.

Exceptions à la PSD2 dans l’e-commerce 

Il n’est pas nécessaire de se conformer à cette directive et d’exiger une double authentification dans les cas de : 

  • Transactions de faible montant.  
  • Paiements réguliers ou d’une même somme au même fournisseur ou vendeur. 
  • Paiements à des bénéficiaires de confiance. 
  • Achats avec un mobile et une validation préalable. 

Si au début, les utilisateurs avaient quelques doutes sur les mesures à prendre pour se conformer à la PSD2, ils s'y sont peu à peu habitués et considèrent que leurs transactions sont plus sûres grâce à elle. Dans le cadre de votre commerce électronique, nous vous recommandons de vérifier les coûts d'adaptation à cette directive, ainsi que les tarifs des différentes passerelles et fournisseurs de paiement, et de les intégrer dans votre stratégie de tarification afin de renforcer l'engagement des clients envers votre marque et vos produits ou services. 

Angela de la Vieja
Content Manager
Demandez une démo

Comparateur de prix de la concurrence 24/7 pour retailers et fabricants