Les nouveaux systèmes de paiement que vous pouvez implémenter dans votre e-commerce

Demandez une démo

Le fait de proposer des moyens de paiements sûrs et innovants est un des élément clés du développement d’un e-commerce. De facto, le choix d’une option plutôt qu’une autre influe autant sur le rendement comme sur l’image face aux acheteurs potentiels. A la suite de l’augmentation conséquente du nombre d’achats en ligne dans le monde, les plateformes et gestionnaires de passerelles de paiement innovent en permanence et lancent de nouveaux produits destinés à simplifier la gestion des magasins online. 

Voyons quels sont les éléments sur lesquels se concentrent ces actualisations et quelques exemples de ces nouveaux systèmes de paiement pour e-commerces.

Dans quelle mesure le choix d’un système de paiement affecte-t-il un e-commerce ? 

Tout d’abord, voyons l’importance que peut avoir une passerelle de paiement pour un e-commerce. De manière évidente, c’est le système qui permet à un vendeur online de confirmer la vente d’un produit ou service au moment où l’utilisateur souhaite finaliser sa commande, en simulant un achat en magasin physique, et indépendamment du fait de devoir éventuellement réaliser d’autres actions a posteriori.

Cette passerelle a un rôle fondamental en tant que partenaire-clé d'un e-commerce, aussi bien en ce qui concerne le service fourni au magasin, qu’en tant qu’élément déterminant de l’image projetée vers l’utilisateur. Aujourd’hui le consommateur numérique est autant préoccupé par le va-et- vient des prix que par la sécurité et la transparence des marques chez lesquelles il réalise ses achats. Il doit être assuré que son argent arrivera à bon port et que la transaction peut être réalisée sans risque. Ce qui représentait un plus est maintenant un standard dans le domaine des achats en ligne.

Les enseignes en ligne confirmées utilisent déjà des protocoles de sécurité web comme HTTPS, la double confirmation avant l’achat ou les plateformes de paiement sécurisées telles que PayPal. 

Passerelles de paiements bancaires pour e-commerce 

Avec les changements opérés ces dernières années dans l’univers de la vente en général, les banques ont dû mettre en place de nouveaux systèmes adaptés aux besoins actuels de leurs clients : les magasins en ligne. Le fameux TPV a laissé place à des TPV virtuels, accompagnés de leurs propres systèmes de paiement qui n’ont rien à envier à d’autres plateformes indépendantes. 

En Espagne, des entités bancaires de référence comme BBVA, Banco Santander et LaCaixa se sont efforcées de proposer des produits innovants, en développant des plateformes complètes et sécurisées aussi bien pour l’e-commerce que pour le consommateur final.

Par ailleurs, l’apparition d’entités bancaires 100% numériques a favorisé encore plus l’intérêt pour ce type de produits. Ils sont devenus un des points forts des sections spécialisées dans les services aux entreprises et PME de toutes les banques.  

Moyens de paiement virtuels, quelles sont les nouveautés ? 

Par moyens de paiement, nous entendons des plateformes complètement indépendantes des banques, qui opèrent uniquement comme intermédiaires lors des transactions, garantissant la sécurité du processus.  

Les plus généralement connues dans ce domaine sont PayPal, Redsys y Stripe. Il existe d’autres voies à explorer par les e-commerces, centrées principalement sur les paiements depuis un smartphone.

Quasiment 80% du temps de navigation des consommateurs en ligne s’effectue sur des dispositifs mobiles ; de ce pourcentage, la plus grande partie correspond à l’usage des smartphones, qui sont pratiquement omniprésents aujourd’hui. Pour cette raison, de grandes marques de biens de consommation et d’équipements technologiques proposent déjà leurs propres systèmes de paiement.

Un exemple des quatre principaux : Apple PaySamsung PayGoogle Pay y Amazon Pay. Ils sont de natures différentes, mais l’objectif est le même : faciliter et garantir les achats des consommateurs pour que les magasins online ne perdent aucune vente.

A l’heure actuelle, l’intégration de ces plateformes de paiement dépend en grande partie des commissions qu’elles appliquent ou des limitations techniques des serveurs ou des banques. D’où la recommandation aux e-commerces de compter sur plusieurs possibilités de paiement.

De plus, il est important de tenir compte du canal à travers lequel la vente est réalisée. Par exemple, si la vente s’effectue sur les réseaux sociaux, une passerelle directe et sécurisée est déjà accessible, comme dans le cas de Facebook et Instagram, qui génèrent des ventes directes sans qu’il soit nécessaire de sortir de l’application.  

Grâce à cela, les acheteurs peuvent choisir la plateforme qui s’adapte le mieux à leurs besoins ou au type d’achat, ce qui permet de flexibiliser la vente à chaque instant. D’autre part, les opportunités de l’e-commerces sont maximisées, et les ratios de bénéfices maintenus.


Angela de la Vieja
Content Manager
Demandez une démo

Comparateur de prix de la concurrence 24/7 pour retailers et fabricants