Qu’est-ce que l’architecture MACH pour l’e-commerce ?

Demandez une démo

L’architecture MACH consiste à créer une structure modulaire pour les e-commerces afin de répondre plus facilement aux besoins des consommateurs. Elle est basée sur l’intégration de différents logiciels ou d’instruments sous forme de modules qui, bien qu’étant indépendants, communiquent entre eux pour réaliser toutes les fonctions qui rendent possible la vente en ligne de produits d’une manière plus agile et plus souple. Ainsi, il est possible d’intégrer les services de plusieurs fournisseurs pour créer au bout du compte une solution complète. 

La construction de cette structure résulte des quatre innovations technologiques qui lui ont donné son nom : microservices, API-First, Cloud-Native y Headless, soit MACH. Tout un ensemble de fonctionnalités qui, derrière l’interface que le client peut voir, garantissent la productivité de l’e-commerce et contribuent à la compétitivité de l’entreprise.

Avant, les sociétés choisissaient des suites professionnelles complètes pour l’ensemble de la gestion du commerce électronique, ce qui pouvait aboutir à des problèmes de mises à jour et d’intégrations avec d’autres systèmes. Avec cette nouvelle structure, chaque bloc peut être actualisé individuellement, supprimé ou changé pour un autre. Si vous désirez davantage d’informations, nous vous expliquons, maintenant et point par point, les éléments qui composent l’architecture MACH et ce que celle-ci apporte aux marques et aux détaillants.


Éléments présents dans l’architecture MACH 

Microservices, les blocs de Lego avec lesquels construire l’e-commerce 

Dans ce contexte, les microservices sont des applications ou des logiciels conçus pour exécuter une seule fonction comme les paiements, la recherche de produits, la liste de souhaits, etc… Ils peuvent fonctionner seuls ou intégrés avec d’autres microservices. Étant donné que chacun est mis en œuvre puis géré de façon indépendante, la structure de l’e-commerce sera plus souple et résistante.

API-First : le fil conducteur 

Une API ou interface de programmation d’applications se charge de connecter les différents microservices pour qu’ils fonctionnent de manière coordonnée et ordonnée, chacun au moment nécessaire. 

Cloud-Native 

Dans cet écosystème, les logiciels ou applications, autrement dit chacun des blocs, doit fonctionner et être hébergé dans le cloud. Cela garantit un meilleur fonctionnement et fait économiser à l’entreprise des coûts importants en matière de stockage de données. De plus, l’hébergement dans le cloud permet d’automatiser les mises à jour pour contribuer au fonctionnement et au rendement de chacun des instruments.

Headless : séparation des fonctions 

La dernière caractéristique d’une architecture MACH est qu’elle est headless, c’est-à-dire qu’elle réalise une séparation entre le frontend, la partie de l’e-commerce que le consommateur peut voir et avec laquelle il peut communiquer, et le backend, à savoir les systèmes d’entreprise utilisés pour gérer un site internet ou une organisation. Ainsi, l’interface et la partie des données sont totalement découplées. Cela permet de circonscrire et de contrôler les problèmes éventuels, mais aussi de faciliter les processus d’amélioration de la part des programmateurs et des éditeurs.

L’implantation de l’architecture MACH dans votre commerce électronique vous permettra de sélectionner les meilleurs instruments pour satisfaire les besoins des employés et des consommateurs, mais vous donnera aussi une plus grande souplesse pour les changer et évoluer à la même vitesse que le marché numérique. 

MACH

Et votre suite de pricing ? 

Parmi ces microservices, il est essentiel de compter sur une suite de pricing assurant une fixation des prix adéquate et favorisant les changements de prix pour les différents produits. Grâce à l’architecture MACH, vous pourrez inclure les services de tarification sans nuire au fonctionnement de votre magasin en ligne et de façon harmonieuse avec toutes vos fonctionnalités. 

Les instruments sophistiqués comme Minderest assurent votre intégration pour que la fixation des prix soit plus agile et efficace. De la sorte, vous augmenterez progressivement la rentabilité de votre e-commerce. D’autre part, ces services de tarification se basent aussi sur ces quatre éléments de l’architecture MACH pour garantir un meilleur fonctionnement : ils sont divisés en microservices, utilisent des API, opèrent dans la cloud et leurs frontend et backend sont séparés. 

Angela de la Vieja
Content Manager
Demandez une démo

Comparateur de prix de la concurrence 24/7 pour retailers et fabricants